Published on lundi 24 août 2015 by israelandyoo

L’ambassadeur Moshe Bahar me reçoit dans la cuisine de son appartement de la banlieue Nord de Tel Aviv ainsi faisant un clin d’œil à Golda Meir qui recevait les grands de ce monde dans la sienne à Jerusalem.

Il me raconte entre autres son enfance et adolescence  heureuses en Israel en dépit des temps difficiles en toute liberté et c’est ce qui ressort des interviews de ses fils Natanel et Oriel à qui il a donné ce type d’éducation car ils le suivaient dans toutes nominations à l’étranger. C’est pensait-t-il une des meilleures formations pour affronter la vie.

Moshe  Bahar, en devenant ambassadeur, avait pour objectif  de faire connaitre et apprécier son pays dans le monde diplomatique et dont le gouvernement qu’il soit de droite ou de gauche est l’unique démocratie de la région. Ainsi il a été en poste en Afrique, en Amérique Latine et dans l’Europe de l’Est. Une carrière diplomatique couronnée de succès compte tenu des résultats obtenus.

Comme beaucoup d’autres ambassadeurs qui terminent leurs carrières brillamment, il envisage de prendre part à la vie sociale d’Israel et s’intéresser à des projets sociaux en y apportant son immense expérience.

Category

Add your comment

Your email address will not be published.