Published on mardi 3 janvier 2017 by israelandyoo

Une réussite spectaculaire dans le Negev et plus précisément à Hura, petit bourg bédouin: le Centre Al Sanabel pour la restauration scolaire.

Amal Elsana est une femme bédouine qui a créé ce Centre en 2007 comme co-organisatrice de AJEEC-NISPED, une organisation arabophone -juive dédiée à l’éducation et au développement économique de la région du Negev. Elle a créé l’entreprise « Les femmes de Hura traiteurs »pour confectionner des repas frais adaptés au goût des écoliers de la région.

Les débuts ont été très difficiles et l’affaire commençait à péricliter. C’est à ce moment là en 2009 qu’intervient Itsik Zivan, brillant homme d’affaires israélien ayant réussi en Angleterre, et revenu au pays avec l’intention d’être utile. Il prend en main cette affaire et en 2013 non seulement les comptes étaient rétablis mais ils avaient également fait un bénéfice. 15.000 repas par jour étaient servis et de plus, 21 femmes ont été  engagées pour faire face à ce succès.

Al-Sanabel est aujourd’hui un modèle d’entreprise sociale enseigné dans les universités en Israel et à l’étranger.

Dr. Al Nabari, le maire de Hura a utilisé ce modèle pour créer une entreprise sociale dans la confection de vêtements à Hura.

Itzhik  Zivan est né en Israel.

Après des études à l’Université de Tel Aviv, il obtient un diplôme en Business Studies.
En 1985, il part en Angleterre étudier le Textile Management. Quatre ans à l’université Technion à Haïfa clôt son cursus d’études.
Après trente années d’une vie professionnelle réussie dans le textile en Angleterre, il décide de rentrer en Israel pour aider les populations en difficulté et il devient un entrepreneur social. En d’autres termes un entrepreneur sans profit.
Alors qu’il habite à Césarée, il prend en main la destinée d’une cantine scolaire  Al Sanabel, créee par des femmes bédouines de Hura, en perte de vitesse par manque d’expertise.
Également il crée Désert Stars, un incubator pour la jeunesse bédouine. Il siège également au Conseil d’Administration du projet Wadi Attir, un projet de développement durable dans la région du Negev.
Al Sanabel livre 8000 repas par jour pour les enfants de la région du Negev,  préparés par une chef bédouine à qui il a payé des études à l’université de Beersheva et qui cuisine comme pour ses huit enfants.
Itzhik, par cette action alors qu’il pourrait aller jouer au golf et jouir d’une retraite dorée, a décidé de rendre un peu de ce qu’il a reçu. D’où son titre de social entrepreneur.

Category Tag

Add your comment

Your email address will not be published.